Infos
Twitter:
 

Accueil du site > Actu. > Route Saint Hubert

Route Saint Hubert

 Parue le : mercredi 10 avril 2019

Rallye d’attelage de tradition - 6 et 7 juillet 2019

Dossier de presse

L’association AR DUEN ÉVÉNEMENTS organise la route Saint-Hubert dans le magnifique écrin du Domaine de la Hardouinais (à 5 km de Merdrignac). 
 
Les participants bénéficieront de la présence de Jean-Louis Libourel pour une conférence sur le thème « les voitures de chasse », d’un parcours en forêt de la Hardouinais, d’un concours de pique-nique, d’un concert de trompe et d’un dîner thématique autour de l’attelage de tradition. 

Contact de presse :
arduenhardouinais gmail.com
06.11.09.00.61
www.arduen.com

Domaine de la Hardouinais

2400 hectares d’une forêt dense et mystérieuse, un étang de 50 hectares en plein cœur de celle-ci. Ar Duen c’est aussi un centre équestre, un potager bio, et pédagogique, 10 étangs dans la forêt, le bien-être, une multitude d’activités et d’événements au rythme des saisons. Le Domaine est très attaché au domaine équestre et a pour ambition de développer la partie équine à travers différentes activités ou événements.

Association Française d’Attelage 

Fondée en 1973 par Monsieur Drion, inspecteur général des Haras, l’AFA ressuscite l’attelage en France en créant les premiers concours sportifs. En 1993, elle initie les concours d’attelage de tradition dont le but est de maintenir l’art et la connaissance de l’attelage classique et de préserver notre patrimoine hippomobile qui fut le premier au monde au XIXe siècle. De plus, elle sauvegarde les voitures des grands carrossiers de cette époque. 
Association Française d’Attelage :
44, rue de Laborde
75008 PARIS
01 44 70 98 89
afa.tradition orange.fr 
 
 
Contact - André Grassart : 
angrassart orange.fr 
02 54 82 66 51 

Les organisateurs

Participent à la création de cet événement : 

  • L’équipage de la Hardouinais,
  • L’équipage Tad de Koz.

Maitres de l’équipage : respectivement Michel De Gigou et Gérard Sainte Beuve qui fait un des meilleurs représentants de la France dans les concours internationaux (Axe Les Chapelles, Winsor, Apel Doorm, …). L’AFA a inscrit à son calendrier cet événement. 

Programme du samedi

  • Parcours de 25km en Forêt de la Hardouinais
  • Concours de pique-nique
  • Conférence de Jean-Louis Libourel sur les voitures de chasse au centre équestre de la Hardouinais 
  • Dîner thématique autour de l’attelage à l’Auberge de la Hardouinais (uniquement sur réservation)

Programme du dimanche

  • Parcours de 25km en Forêt de la Hardouinas et sur les chemins autour de Merdrignac et Saint-Launeuc 
  • Présentation au public des équipages et concert de trompes au Grand Etang de la Hardouinais à partir de 11h30 
  • Présentation des Chiens Français Tricolores de la Hardouinais (Champion de France 2017) 
  • Déjeuner au Domaine / Dégustation de produits locaux 


Jean-Louis Libourel

Ce conservateur en chef honoraire du patrimoine et membre de l’Association Française d’Attelage est le spécialiste des voitures hippomobiles. Il est l’auteur de plusieurs livres dont l’ouvrage de référence pour tout passionné ou collectionneur du patrimoine hippomobile « Voitures hippomobiles », édition du patrimoine, réédité en 2018. Il nous fait l’honneur d’être présent à notre événement pour une conférence sur le thème « les voitures de chasse ». 

ATTELAGE, 6000 ANS D’HISTOIRE ENTRE HOMME ET CHEVAL 

D’où vient l’attelage ? 

Dans la Vallée de Leuphrate (Iran) 3000 à 4000 ans avant notre ère, des sculptures représentants des attelages de chevaux ont été retrouvées par des archéologues. Ce sont les premières représentations de chevaux attelés. 
 
Les chars de guerre égyptiens, trouvés dans la sépulture de Toutankamon ont été amenés en Egypte par des nomades asiatiques, les Hyksos vers 1700 avant J.C. Les chars de combats seront utilisés par les Perses et les Romains. 
 
Après la chute de l’empire romain, les routes sont abandonnées et il faudra attendre le XVIe siècle pour revoir des voitures. François Ier reçoit en 1540 un coche, cadeau italien du duc de Mantoue. Son enthousiasme l’amène à le conduire lui- même. La mode et le besoin sont réunis pour le succès des voitures attelées. Louis XIV et Napoléon III seront de bons meneurs. La mode de mener son équipage dans la bonne société est lancée. 

L’époque des équipages 

Le XIXe siècle est un grand moment pour les chevaux. Ils sont partout : dans les transports, dans l’armée avec le train des équipages et l’artillerie. La poste aux chevaux avec ses diligences associent le transport des voyageurs et du courrier. Les grands de ce monde mènent quand les voitures arrivées à leur apogée technique offrent un confort exceptionnel et une élégance inégalée. Les constructeurs français produisent les voitures les plus raffinées du monde. Quant à l’art de mener les chevaux, c’est une discipline pratiquée par les grands de ce monde. Les cochers des grandes maisons donnent des cours et sont payés des fortunes pour leur service. Aux guides, ils assurent votre sécurité et valorisent vos chevaux donc l’image de votre maison. 
 
Le train mais surtout l’automobile vont attaquer cette belle époque. En 1914, Paris est sauvé des troupes allemandes non par des chevaux mais par les taxis de la Marne ! Cela n’empêchera pas nos compagnons équins de mourir par millions dans toutes les batailles où ils furent engagés. 

L’attelage au XXIe siècle 

C’est le prince Philip, mari d’Elizabeth II, reine d’Angleterre qui a relancé l’attelage. 
 
Avec les chevaux des carrosses de son épouse, il débute comme concurrent aux concours sportifs. Dès les années 1970, le premier concours se déroule à Lucerne en Suisse. La France se lance dans ce renouveau en 1973. En 1979, les championnats d’Europe sont organisés au Haras du Pin par l’Association Française d’Attelage. Les Hongrois en sont les grands vainqueurs. Arrivés en train depuis la Hongrie, ils descendent chevaux et voitures à cheval des wagons et finissent les derniers kilomètres attelés. Seuls les bagages suivent dans des camionnettes. 
 
Dans toute la France des concours s’organisent. Gérard Sainte Beuve attelé à quatre représente notre pays dans les concours internationaux. Aujourd’hui, il va participer à l’organisation de la route Saint Hubert. 
 
Après avoir remis la compétition à la fédération française d’équitation en 1987, l’AFA se met en sommeil. Le réveil se fait en 1993 avec la création du concept des concours d’attelage de tradition dont le but est la sauvegarde des voitures hippomobiles et l’art du ménage. Ces concours se verront complétés par des rallyes qui, comme les concours, ne se pratiquent qu’avec des voitures anciennes datant pour la majorité du XIXe siècle ou du début du XXe. 
 
L’Europe, enthousiasmée par cette initiative rejoint l’AFA qui créée en 2008 l’Association Internationale de l’Attelage de Tradition (AIAT) qui réunit aujourd’hui 14 pays européens sous la présidence du Français Christian de Langlade. Le règlement français est adopté dans son intégralité par tous les membres. La reine d’Angleterre prête son domaine de Sandrigham pour y accueillir un concours de tradition. 

Voitures de chasse 

Jean Louis Libourel, conservateur en chef honoraire du Patrimoine fera une conférence sur les voitures de chasse utilisées pour ce loisir. Voici les deux principaux types :
  • Le dog cart : d’origine anglaise comme son nom l’indique cette voiture est mentionnées depuis 1803. Elle est destinée à transporter les chasseurs mais aussi leurs chiens.
  • Le break de chasse : d’initiative française, on distingue le grand modèle avec siège surélevé à l’arrière pour les grooms. Il s’attelle à 2 ou 4 chevaux. C’est la voiture des gentlemen, amateurs d’attelage. Il existe un petit modèle sans siège de groom à l’arrière.
Ces voitures étaient en nombre dans les remises de château. Les deux roues, dog cart ou tandem cart attelées en tandem étaient aussi appréciées pour la chasse. (Eléments d’information repris dans le livre de J.L. Libourel, voitures hippomobiles). 

Que pouvez-vous faire pour nous ?

Communiqué de presse

ROUTE DE LA SAINT HUBERT - SAINT-LAUNEUC 6 et 7 juillet 2019 


L’association AR DUEN ÉVÉNEMENTS organise la Route Saint Hubert le samedi 6 et le dimanche 7 juillet à SAINT-LAUNEUC au DOMAINE de la HARDOUINAIS (5 km de MERDRIGNAC). 

Parcours en forêt de la Hardouinais (2 400Ha). 
Présentation des équipages et concert de trompes au Grand Etang de SaintLauneuc le dimanche 7 juillet à partir de 11h30. 
Présence de Jean-Louis Libourel, conservateur en chef honoraire du Patrimoine, pour une conférence sur le thème « les voitures de chasse » au centre équestre de la Hardouinais le samedi 6 juillet à 18h30. 
Dîner thématique autour de l’attelage de tradition (sur réservation).