Infos
Twitter:
 

Accueil du site > Actu. > Patte à Jus et Gale de Boue

Patte à Jus et Gale de Boue

 Parue le : mardi 30 octobre 2012

Ayant été confronté au problème persistant durant de nombreux mois sans résultat probant après consultation et prescriptions de plusieurs vétérinaires, j’ai pensé que ce qui suit pouvait vous être utile vis-à-vis d’une affection dont il est notoire qu’il est difficile de s’en débarrasser pour nos compagnons équins.



TRAITEMENT de « PATTE à JUS » et/ou « GALE de BOUE »

Je ne suis pas véto (mais 36 ans d’expérience avec les chevaux) et donc pas habilité à ordonnancer des soins (savez-vous qu’aux termes de la loi il est interdit, y compris pour ses propres chevaux, de même administrer un simple vermifuge sans faire appel à un vétérinaire… à moins que d’avoir par écrit une délégation, motivée, par cheval :

http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/plaquette_decret_prescription_010907.pdf

et

http://www.veterinaire.fr/documentsv2/Documents%20Pdf/pharmacie%20v%C3%A9t%C3%A9rinaire%20en%20pratique%20equine.pdf )

 Pour rester dans la légalité (! !!) même si par des recherches croisées sur internet et un long entretien avec mon fils pharmacien aidé du livre (professionnel) « soins aux animaux » (un genre de CODEX pour tous les animaux dont les chevaux) j’ai moi-même mis au point et appliqué ce traitement, prenez donc ce qui suit seulement comme un « compte-rendu d’expérience »… mais arrivée à un résultat ultra satisfaisant !

* Tondre très court (5mm) la partie du membre concernée, assez haut. Ne pas raser car lors des lavages et séchages -par définition légèrement abrasifs- cela gênerait la « repousse » de nouvelles cellules.

* Utiliser durant une dizaine de jours au moins un shampoing désinfectant à base d’Hexamidine, chlorocrésol et chlorhexidine (CYTEAL des laboratoires PIERRE FABRE en flacon de 500ml en solution moussante).

Appliquer pur en faisant bien pénétrer en massant jusqu’aux lésions. Laisser agir 5/10 minutes puis rincer abondamment au jet.

La première fois, « frotter » un peu pour débarrasser des croûtes etc. (voire des asticots qui s’installent très vite surtout en période de fortes chaleurs. Certains diront qu’ils débarrassent des « peaux mortes »…mais ils creusent aussi…et ce n’est pas très « apétissant » !!!)

Sécher soigneusement (les fois suivantes en frottant le moins possible) avec des sopalins ou des torchons propres.

Attention, si antérieurement vous avez tenté des soins avec un simple désinfectant (PIOVIDINE, BETADINE, bleu de Méthylène etc.), il est très important de ne jamais mélanger les désinfectants.

* appliquer une fois -à renouveler au bout d’une dizaine de jours- une « friction » d’ACADREX 60 (flacon de 100ml des laboratoires NOVARTIS) en dilution 25ml pour 5 litres d’eau (c’est beaucoup trop, mais difficile de fractionner depuis le flacon prévu pour le traitement corps entier de bovins ou equins dans une autre circonstance. Si vous pouvez mesurer facilement seulement 5ml dans un litre d’eau, c’est plus que suffisant !).

Ne pas rincer.

* Quotidiennement, après ces soins « humides », appliquer, généreusement sur tous les points atteints, du NACRICARE (laboratoire NACRINOV). On peut aussi utiliser du TIFENE GEL mais, à mon avis, moins « spécialisé » et plus « collant » (je l’utilisais et l’utilise encore pour des petites plaies genre morsures ou frottements pour la repousse rapide du poil. Très efficace).

* Simultanément, donner au quotidien durant 10 jours, un traitement « hépatho-digestif » (sorbitol, bétaïne, oxyde de magnésium) : BIOSTIMUL (ZOOTECH / PROVIMI. boite de 1 kilo ) 100 grammes par jour dans la ration.

Normalement au bout d’une semaine, les progrès doivent être très visibles et tout terminé en 15 jours… avec de la constance et suivant l’importance de la pathologie…

Dans le cas de mon cheval, le membre était très enflé (engorgé) et a « dégonflé » progressivement mais lentement.

Bon courage !

Jacques André / Les Ecuries du Vieux Château ; Email jacques.andre wanadoo.fr