Infos
Twitter:
 

Accueil du site > Actu. > Les Globe trotters de l’Attelage (p27)

Les Globe trotters de l’Attelage (p27)

 Parue le : jeudi 22 août 2013

L’aventure c’est achevée le 17 aôut dernier... Bon retour sur la terre champenoise à nos amis globe trotters...



Du 10 au samedi 17 août.

 

Voici l’itinéraire que nous avons emprunté sur cette dernière semaine :

Entrée donc au sud de la Roumanie par Galati en arrivant de la Moldavie.


Direction Fagaras petite ville roumaine en Transylvanie où nous avons passé une journée avec notre ami Relu et sa famille.

De Fagaras vers Sibiu, Deva, Timisouara pour ensuite passer la frontière Roumanie / Serbie, aller à Belgrade, et enfin descendre 140 KM au sud de Belgrade pour nous rendre à Cacak dans une famille serbe que Sophie, la fille de Jean-Pierre connaît bien. Accueil très chaleureux pendant deux jours dans cette famille dont nous pouvons comprendre leur vie assez difficile, qui nous raconte leur vécu pendant la guerre du Kosovo et avec qui l’on peut mieux connaître la religion orthodoxe.


Après la Serbie, nous traversons la Croatie, puis la Slovénie de Belgrade à Zagreb vers Ljubljana.

Ensuite, nous remontons vers le nord ouest par l’Autriche direction Salzburg, l’Allemagne via Munich et Stuttgart et enfin la France ou nous ferons une pause à la frontière chez notre ami meneur à 4 poneys Bernard Rausher.

La journée du 17 sera donc la dernière étape Scheibenhard / Fleury la Rivière.

L’aller s’était donc fait en 10 083 KM, le retour lui, a demandé 10 628 KM exactement,


un total aller-retour de 20 711 KM.

Nous avons ramené le camion avec des réparations à faire, rien de catastrophique puisque l’ensemble roule, les harnais en parfait état, la voiture d’attelage qui devra subir une bonne révision due à son âge et aux nombreux périples qu ’elle a déjà fait (c’est quand même le 3ème train de pneus !) et tout le matériel d’intendance.

Le camion se sent un peu plus léger quand même qu’au départ, cadeaux, nourriture, boissons, ... Peut-être bien que nous aussi on est un peu plus léger !

Nous croisons beaucoup de gens qui nous demandent pourquoi est-ce que l’on a fait cela.

Jean-Pierre : "par inconscience, par défi, envie de voir ailleurs"

Nadine : "pour connaître d’autres endroits et peuples lointains moins connus, mais surtout pour que Jean-Pierre réalise son rêve".

Est-ce qu’on ferait autant de kilomètres pour faire un autre voyage ?

JP : non !

N : non, maintenant rester en France, c’est très bien !

Sommes-nous contents de l’avoir fait ?

JP : oui, mais usé.

N : oui parce qu’on est revenu sans mésaventures, parce que les paysages sont exceptionnels, que l’idée d’atteler des chevaux mongols a pu être réussie, que la traversée retour de la Mongolie a été une aventure où nous avons surtout eu de la chance et où l’on s’est quand même, il faut le dire, bien débrouillés, et non car j’ai beaucoup trop stressé et eu l’impression que je n’arriverai jamais à tout faire avant de prendre l’avion, je n’ai pas profité de la randonnée sereinement et ai été déçue de ne pas pouvoir monter plus à cheval (contracture musculaire dans le cou qui n’est toujours pas passé d’ailleurs). Ce voyage n’a pas toujours été facile tant dans sa préparation que dans sa réalisation et je pense qu’il était prétentieux.


Merci à toutes les personnes qui nous ont aidés, conseils, prêts de matériel, travail à la maison pendant notre absence, à Marie, Hélène, Célia, Alain et Robert qui ont participé à la randonnée, à vous lecteurs de nous avoir suivi, à ceux qui ont mis des commentaires qui nous ont souvent donné du courage, vous pouvez d’ailleurs encore en mettre, ils seront les bienvenus, ainsi qu’à l’Association d’Attelage Champagne Ardenne et Attelages Magazine qui nous ont publiés sur leur site.

Nadine et Jean-Pierre