Infos
Twitter:
 

Accueil du site > Actu. > Les Globe trotters de l’Attelage (p25)

Les Globe trotters de l’Attelage (p25)

 Parue le : samedi 10 août 2013

Le chemin du retour et notre beau pays qui s’annonce... Bientôt les bulles de Champagne pour fêter l’aventure


5, 6 et 7 août

 

Nous avons traversé plusieurs fois la Volga. De Saratov, nous sommes passés par Volgograd, puis Rostov na Donu d’où nous avons bordé la mer d’Azov jusque Melitipol.

A 400 KM de la frontière ukrainienne, une superbe agriculture avec de la terre sablonneuse toute noire, malheureusement, nous n’avons pu voir la moisson, car tout est fini. On pense que c’est le début des plaines d’Ukraine, puis nous en aurons confirmation. Toutes ces parcelles sont rectangulaires et font chacune entre 50 et 100 hectares entourées sur 3 côtés de haies d’arbres d’une dizaines de mètres de large. On n’a pas pu voir si les rendements étaient bons, même la paille est ramassée et le déchaumage est presque aussi terminé.



En Ukraine, nous avons pu voir du matériel performant, un tracteur de 500 CHX, mais tout le vieux matériel est encore là pour faire le travail secondaire, ça fait un gros contraste.

La frontière s’est bien passée en 2 heures.

On a été surpris au sud de la Russie et de l’Ukraine de s’endormir au son des grillons.

 

Nadine et Jean-Pierre

8 août

 

Une bonne journée très chaude, de nombreuses ruches dans de veilles remorques ou camions installées par exemple près de champs de tournesols, beaucoup de petits marchands vendant leurs productions de pastèques, melons, poivrons et autres fruits et légumes.


Nous partons de Melitipol vers Odesa et la mer noire, nous traversons d’importants cours d’eau dont le fleuve Dniepre qui se jette dans cette mer.


Nous avons décidé de joindre la Roumanie par la région d’Ukraine enclavée par la mer noire et la Moldavie, cette région s’appelle la Bessarabie et nous devons traverser 2 fois la Modavie, une première fois une dizaine de kilomètres seulement et une deuxième fois d’une cinquante de kilomètres. Ces petites traversées nous angoissaient un peu, mais pour ce soir nous n’effectuerons que la première et aisément, quand on dit « Romania », on a un ticket qu’on redonne à l’autre bout et c’est tout. On verra demain pour l’autre partie, et c’est à 5KM de la mer noire que nous passerons la nuit dans notre camion, nous aurions aimé être plus près de la mer, mais n’avons pas trouvé de passage.

 

Nadine