Infos
Twitter:
 

Accueil du site > Actu. > Les Globe trotters de l’Attelage (p19)

Les Globe trotters de l’Attelage (p19)

 Parue le : jeudi 25 juillet 2013

DEPART POUR LE GRAND RETOUR

Lundi 22 juillet

 Après avoir réussi le voyage aller vers Oulan Bator de 10 200 KM, réussi la randonnée avec l ’attelage à 4 et les cavaliers sans aucune blessure et aucune boiterie pour les 12 chevaux (4chevaux pour l’attelage, 3 chevaux pour nos cavalières, 1 cheval pour notre guide, 1 pour notre cuisinier, 1 pour chacun des 2 propriétaires et 1 cheval de réserve), nous sommes bien contents de quitter l’aéroport où il n’est pas facile d’y vivre à cause du bruit et du fait que nous sommes à 200m du point d’embarquement. Il faut savoir aussi qu’il y a une pollution terrible, Oulan Bator est la 2ème ville la plus polluée du monde après Rio de Janeiro, c’est pourtant une petite ville d’un million d’habitants.


Nous aidons Robert à terminer ses valises, ils donnent beaucoup de ses affaires. Il était parti avec 4 valises et repart avec 2. Il a fait beaucoup de cadeaux pendant ce voyage, sa gentillesse fait plaisir à beaucoup de monde. Nous le laissons vers 9H30, mais il ne prendra l’avion qu’à 18H30, ça va être long.



C’est parti, nous avons décidé de prendre le chemin des écoliers, on a déjà repéré une partie de la route pour le départ qui nous paraissait belle sur environ 200 KM, heureusement, Nadine peut conduire, après c’est la piste prévue pour 150 KM. Surprise, ce n’est pas une piste, mais 15 pistes sur la même largeur, laquelle prendre ? Au début, on y va au pif, puis au bout d’une demi heure on se décide à sortir la boussole, mais trop tard ! Nous avons déjà perdu le cap. Nous essayons plusieurs fois par des petites pistes de rattraper la bonne direction, mais à chaque fois on se retrouve dans des campements de nomades. La pression monte, tout le monde s’énerve, demi tour et là nous trouvons une piste qui paraît principale, nous devions aller vers l’ouest, celle ci part plutôt au sud ouest, mais elle sortira bien quelque part, résultat : 100 KM de plus sur une piste très moyenne à une vitesse de 15 KM/H. Arrivée à 20H30 à une route qui n’est pas la bonne, mais qui va nous remmener dans la bonne direction.

Nous savons que pour demain nous avons environ 250 KM de route et ensuite 800 KM de pistes. On sortira la boussole plus tôt !

Une nuit très calme dans la steppe à côté d’éleveurs de chevaux dont l’accueil a été un peu froid.

 

Jean-Pierre