Infos
Twitter:
 

Accueil du site > Actu. > Les boucles auriculaires, une nouvelle méthode (...)

Les boucles auriculaires, une nouvelle méthode d’identification pour les poulains de trait

 Parue le : vendredi 2 mars 2012

Depuis 2007, dans certaines régions, les Haras nationaux expérimentent avec les éleveurs la possibilité d’identifier leurs chevaux de trait en posant des boucles auriculaires *.

Cette identification est alternative au puçage et destinée aux chevaux de rente. En 2012, les éleveurs de 14 régions françaises ont la possibilité d’accéder à cette expérimentation en commandant des boucles avant le 31 mars. L’extension de l’expérimentation en Bourgogne ne pourra être validée que si des éleveurs domiciliés dans ces régions manifestent leur intérêt. Les Haras nationaux appellent les éleveurs intéressés par cette méthode d’identification à commander leurs boucles.

L’identification par boucle auriculaire

L’utilisation de boucles auriculaires est une solution d’identification alternative conçue pour les poulains des races de trait destinés à la filière viande. L’éleveur se procure deux boucles auriculaires par poulain auprès du Système d’information relatif aux équidés (SIRE) et les pose lui-même sur le poulain dans les 8 jours qui suivent la naissance. L’un des deux boutons est électronique et remplace le transpondeur injecté dans l’encolure ; l’autre est inerte (mais comporte le numéro du transpondeur en cas de perte ou d’infection de l’autre boucle). Cette méthode ne nécessite pas l’intervention d’un identificateur habilité (agents de l’Institut français du cheval et de l’équitation ou vétérinaires) et permet une identification plus rapide et moins coûteuse pour l’éleveur. La procédure d’édition du document administratif est simplifiée.

Pour quels chevaux ?

L’identification par boucles auriculaires est réservée aux poulains de trait issus d’une saillie enregistrée. Elle n’est pas autorisée pour l’identification des chevaux d’origine non constatée (ONC).

Toutes les races de trait n’acceptent pas les boucles comme mode d’identification. 

Il est important pour chaque éleveur de vérifier le règlement de stud-book de la race qui le concerne : s’il ne permet pas la pose de boucles, tout poulain bouclé portera l’appellation « origines constatées », il ne sera pas inscrit au stud book. Toutefois, dans la plupart des cas, il reste possible de déboucler le cheval, de repasser sur un mode d’identification classique et de l’inscrire au stud book, si l’animal doit être mis à la reproduction.

Dans quelles régions ?

La pose de boucles auriculaires par l’éleveur est possible dans 14 régions : Alsace, Bretagne, Franche-Comté, Aquitaine, Auvergne, Champagne-Ardenne, Limousin, Lorraine, Midi-Pyrénées, Bourgogne, Corse, Languedoc-Roussillon, Pays de la Loire, Rhône-Alpes.

Informations pratiques :

Au-delà du 31 mars 2012, les commandes ne pourront plus être prises en compte et la participation du département à l’expérimentation ne pourra être validée.

Le bon de commande est disponible sur demande auprès du Système d’information relatif aux équidés (SIRE), au 0811 90 21 31 (prix d’un appel local) ou par mail à info haras-nationaux.ifce.fr.

Il doit être renvoyé complété, accompagné du paiement, à : SIRE gestion des boutons auriculaires BP3 19231 ARNAC POMPADOUR cedex.

Les boucles seront alors expédiées rapidement à l’éleveur, assemblées par paires, avec des étiquettes code-barres à coller sur la déclaration de naissance. Il est également possible de commander une pince adaptée conseillée pour la pose des boucles.

* En France, tout équidé doit être identifié et enregistré dans le fichier central de tous les équidés (SIRE) et disposer d’un document d’identification certifiant son identité.

Communiqué de presse Haras nationaux