Accueil du site > Actu. > LANCEMENT DE LA ROUTE DU POISSON : LE GOUVERNEMENT (...)

LANCEMENT DE LA ROUTE DU POISSON : LE GOUVERNEMENT ANNONCE SON SOUTIEN À LA RENAISSANCE DE CETTE GRANDE COURSE POPULAIRE

 Parue le : vendredi 19 février 2021

Après neuf ans d’absence, la Route du Poisson est relancée. Cette épreuve sportive et culturelle utilise le tracé autrefois pratiqué pour acheminer le poisson frais de Boulogne-sur-Mer à Paris. Thibaut Mathieu, 34 ans, organisateur de l’événement, a présenté le déroulement de cette nouvelle édition en compagnie d’Annick Girardin, ministre de la Mer, ce jeudi 18 février 2021.

Inspirée de l’histoire des mareyeurs et leurs chevaux qui, pendant 600 ans, convoyaient le poisson en attelage, de Boulogne-sur-Mer jusqu’à Paris, la Route du Poisson a été imaginée en 1991 pour contribuer à la promotion des chevaux de trait. Jusqu’en 2012, elle s’impose comme la plus grande course européenne de relais d’attelage. Avant de s’arrêter.

Une course de 24 heures 
Après 9 ans d’absence, 22 équipes et près de 400 chevaux vont se retrouver au Touquet-Paris-Plage, à partir du 21 septembre 2021. Puis les équipages prendront le départ, samedi 25 septembre 2021 pour 21 étapes à réaliser en 24 heures de jour comme de nuit. « Les chevaux représentent neuf races françaises et des races européennes jamais vues sur des événements dans l’Hexagone, des Autrichiens, des Britanniques, des Suédois... », assure Thibaut Mathieu qui organisait, jeudi 18 février 2021, un point presse pour présenter cette nouvelle édition aux côtés d’Annick Girardin, ministre de la Mer. 

Un événement qui s’inscrit dans la durée 

Cet événement, sous le haut patronage du président de la République, se veut à la fois sportif, populaire et culturel. « Le Ministère de la mer et la route du Poisson ont beaucoup en commun. Ce sont des hommes, des femmes, des territoires, la mer et la terre qui sont en complémentarité pour nourrir les populations. C’est aussi l’occasion de reparler d’histoire, de patrimoine. Mais je n’oublie pas que c’est d’abord une course d’attelage de chevaux de trait, de magnifiques chevaux dont on doit préserver l’existence », a souligné Annick Girardin, ministre de la mer.

En parallèle de cette course de 300 kilomètres, l’équipe et ses partenaires ont imaginé tout un programme d’animations qui se dérouleront avant le départ de la course et dans les villages étapes. « Notre objectif est bien de réinventer la Route du Poisson sans la dénaturer et l’inscrire dans la durée. Ce n’est pas un one shot », promet Thibaut Mathieu.

Hélène Leclerc